S - CAUSES association solidaire & engagée pour les causes humaines, écologiques & animales

Scandale au sein des signalements et placements abusifs d'enfants

  • Le 30/01/2024
  • 0 commentaire

Les enfants sont placés car ils sont trop aimés et protégés par leurs parents. Les dérives abjectes du placement des enfants de l'ASE, ne répond pas du tout aux critères de protection qu'elle est censée défendre et proposer aux familles et à ses enfants démunis. Si le placement était pour protéger d'une vie familiale dangereuse ne fait aucun doute. Néanmoins, il faut pointer du doigt, le nombre exponentiel du nombre de suicide d'enfants placés dans des lieux d'accueils censés les protéger, sont de plus en plus inhumaines. La violence, des services sexuels, le racket et le désamour y sont permanents, sans oublier des conditions d'accueil de ces enfants placés.

 

Les enfants placés = quota économique

Exemple pour une structure qui a 32 enfants placés, pour maintenir l'équilibre financier, il y a un quota financier à respecter. Il y a des recettes et des dépenses pour équilibrer le budget. Il faut donc qu'il y est autant d'enfant, que le nombre d'enfant soit respecté pour poursuivre le fonctionnement. Ce sont des valeurs économiques. Cela ne permet pas aux enfants de sortir du placement. S'il n'y en a pas un qui rentre à sa place, on va faire perdurer le placement de l'enfant pour équilibrer le budget. L'enfant devient alors une denrée économique, un quota financier, comme le quota du stock des armes d'essence de l'armée, pour avoir les mêmes budgets que l'année dernière.

Les dérives abjectes du placement des enfants de l'ASE

Leurs objectifs

  1. Le placement continu
  2. Mesure éducative continue
  3. Mettre à mal la famille
  4. Briser le socle et le lien familial

La malhonnêteté

  1. Mentent
  2. Inventent
  3. Rapports mensongers au jour de l'audience pour arriver à leur fin

L'intimidation

  1. Intimider les parents ou les enfants, les proches des enfants
  2. Abus de pouvoir, pour écraser, pour faire peur, pour que les parents disent oui à tout
  3. Utilisent des mots qui peuvent choquer
  4. Maltraitent les familles
  5. Leur font peur, qu'ils ont tout pouvoir, tout ce qu'ils vont faire faire les parents vont le regretter, s'ils font appel, ils vont le regretter pour pousser les parents à aller dans leur sens 

​​​Violences verbales, physiques, psychologiques, contre les parents, violences institutionnelles

  1. Mots qui choquent
  2. Maltraitance psychologique
  3. Ne savent pas aider les parents et leurs arrachent leurs enfants
  4. Reproches, critiques et mensonges
  5. Violences institutionnelles qui peut mener à bout, voir au suicide des parents

Manipulation infantile et parentale psychologiques

  1. Sans hésitation, ils manipulent les enfants contre les parents
  2. Manipulent les parents en faisant de fausses promesses
  3. Briser le lien familial
  4. Font croire à l'enfant que ses parents sont dangereux pour lui
  5. Mettent des visites médiatisées en fin de placement, pour rallonger celui-ci, visites très espacées et très courtes, d'une manière et dans un contexte ultra protégé
  6. Manipulent à travers des paroles, des comportements, le contexte, des visites
  7. Rabaissement détourné et continuel
  8. Appuient sur les faiblesses parentales avec des petites phrases, pics, insinuations
  9. Technique de lâcheté

Le but de toutes ces dérives est de casser le socle familial, de rendre les enfants dès leur plus jeune âge, autonomes et indépendants sans leurs parents, modeler ces enfants à leur façon et selon leurs envies. Ils cassent l'idée que la famille c'est un socle, que la famille c'est important et ils veulent détruire cela. En 2 à 3 rendez vous, ils se disent capables de décortiquer la vie familiale, dire que les parents sont catastrophiques, que la famille est dangereuse, que l'environnement social familial, le tout dangereux pour m'enfant, ils sont prêts à tout pour attaquer et détruire les familles pour leur quota financier. Les services sociaux sont friands d'émancipation des enfants placés, extraient l'enfant de sa famille, les parents ne peuvent plus éduquer leur enfant comme ils le souhaitent, avec leurs propres valeurs, leurs idées, ce qui compte le plus pour eux. Leur but est que ces enfants soient tous les mêmes, qu'on puisse à terme détruire la société, ils détruisent une société par les êtres les plus vulnérables qu'ils soient comme les enfants. Les services sociaux et les professionnels se pensent parfaits et intouchables. La façon dont les enfants vont être placés, sera grave et traumatisante.

Les services sociaux pratiquent les violences institutionnelles, pratiquent un exercice illégal de la médecine, n'ont aucun respect envers les parents victimes de signalements et de placements abusifs, en refusant de signer tout contrat les agents renoncent à leurs attaques, il est légitime de faire respecter les droits qui vont dans l'intérêt de l'enfant et des parents, les réunions de synthèse sont souvent des instances décisionnaires, il faut travailler les services sociaux au corps en vu de la synthèse pour obtenir gain de cause, les enfants placés sont bien plus nombreux que la population carcérale, les services sociaux manipulent, et n'ont aucun respect de l'autrui (menaces), quand ils ne trouvent plus ou pas de danger ils misent sur le risque de "danger psychique", ils sont anti parents, ils prétendent savoir tout de la famille sans aucune preuve et montent les enfants contre leurs parents, il faut demander une enquête indépendante de l'ASE, l'ASE place les enfants en foyer illégalement pour conserver leur budget, il y a un dysfonctionnement institutionnel.
 

Conseils pour les parents victimes

  1. Ne pas les écouter, ne pas subir
  2. Rester affirmé sur ce que l'on veut
  3. Etre toujours dans la dénonciation
  4. Dénoncer les services sociaux qui doivent agir dans l'intérêt de l'enfant et de la famille
  5. Dénoncer leurs intérêts divers et souvent financiers
  6. Ne jamais demander de l'aide aux services sociaux, en rentrant dans votre vie, en quelques semaines, mois ou années, vos enfants risquent d'être placés. Juste pour une demande temporaire, ils vous arrachent vos enfants, mettant une mesure éducative très dure et longue, peu importe la raison (psycho affectif, précarité, famille mono parentale, famille recomposée)
  7. Vous avez le droit de parler, de parler de votre souffrance
  8. Dénoncer ce que vous subissez ; les traumatismes, les violences institutionnelles des services sociaux, sans vous sentir coupable
  9. Ne pas raconter votre vie, votre passé, rester toujours dans le positif
  10. Se battre pour vos enfants
  11. Se faire confiance en nous parents, pas de confiance envers les services sociaux 
  12. Le but est d'en finir avec eux
  13. S'ils faisaient leur "travail" vous n'en seriez pas là
  14. Ne pas montrer ni dire ses vulnérabilités
  15. Ne pas douter de soi face aux attaques
  16. Avoir une bonne stratégie (avocat) des armes, des preuves, un plan pour se défendre et remporter la bataille, le combat

Remerciements à et sources :
https://www.facebook.com/wassilatherapeute/
http://asso-cedif.e-monsite.com/
https://lenfanceaucoeur.org/
https://sosparentsabusesfrance.wordpress.com/
https://www.formulaires.service-public.fr/gf/cerfa_11527.do
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2018-03/reco_autorite_parentale_anesm.pdf

https://comitecedif.wordpress.com/

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !